Notice: is_page was called incorrectly. Conditional query tags do not work before the query is run. Before then, they always return false. Please see Debugging in WordPress for more information. (This message was added in version 3.1.0.) in /www/lacocotte_690/public/wp-includes/functions.php on line 5663

Notice: is_single was called incorrectly. Conditional query tags do not work before the query is run. Before then, they always return false. Please see Debugging in WordPress for more information. (This message was added in version 3.1.0.) in /www/lacocotte_690/public/wp-includes/functions.php on line 5663
5 types de verres à vin - Lacocotte
types-de-verres-a-vin

Quand il s’agit du « bien boire », on ne peut pas faire autrement que de mentionner et d’utiliser les verres les plus adaptés au type de vin que nous sommes sur le point de déguster. Quel que soit le vin : blanc, rouge, rosé, pétillant ou pour le dessert, un verre à la forme parfaite permet d’exalter au mieux le goût du vin tout en libérant tous ses arômes.

Les divers types de verres se différencient surtout par leur calice ; c’est-à-dire le contenant du verre. Large et arrondi, conique ou fuselé… les variétés de formes ont le devoir de mettre en valeur le caractère du vin en question, tout en soulignant chacun de ses arômes particuliers.

Quelles sont les parties qui forment un verre à vin ?

parties-qui-forment-un-verre-a-vin

La forme d’un verre à vin est fondamentale. Il y a quatre éléments essentiels dans un verre à vin et ils jouent tous un rôle bien précis.

  • La base :

La base (ou le socle) du verre représente très certainement la partie la plus simple d’un verre à vin, puisqu’elle fait en sorte que le verre soit stable et ne se renverse pas. Elle doit donc être plate ou convexe.

  • Le pied :

Le pied a deux objectifs distincts. Le premier est de vous permettre de tenir le verre sans toucher au calice. Si vous tenez votre verre à vin par le calice, vous risquez, en effet, de réchauffer votre boisson à la température de votre corps.

Cela n’est pas idéal, spécialement pour les vins qui doivent être servis frais voire froids, comme les vins blancs, par exemple. Toutefois, si vous trouvez que votre vin est trop froid pour être bu, saisir votre verre à vin par le calice peut être un bon moyen pour le chauffer très lentement.

La deuxième raison de tenir votre verre à vin par le pied est que cela vous permettra de tenir vos mains éloignées du bord (ou buvant) du verre. En effet, vos mains ont leur propre parfum unique, qui est bien souvent très intense en raison des savons, des crèmes ou des lotions que vous utilisez.

Ces parfums peuvent dominer, masquer ou bien modifier les arômes qui émanent du vin. C’est pour cette raison qu’en saisissant votre verre à vin par le pied, vous éviterez que la senteur de vos mains n’interfère avec le nez du vin. Certains professionnels en vin préfèrent toutefois tenir leur verre à vin directement par la base plutôt que par le pied.

  • Le calice :

Le calice du verre à vin est la partie dans laquelle se verse la boisson. C’est pour cette raison qu’on peut également le nommer « contenant » ou « gobelet ». Les meilleurs verres à vin ont un calice plus large que le bord pour vous permettre de tourner votre vin (seulement les verres à vin rouge) et ainsi de l’oxygéner suffisamment pour relâcher tous les composants aromatiques volatiles contenus dans la boisson.

Quand vous tournez votre vin et que vous mettez le nez à l’intérieur du verre, vous sentez alors une quantité concentrée des arômes émanant directement de la boisson.

Cela permet de révéler même les arômes les plus nuancés en les distribuant vers votre bouche et votre nez. Plus le calice du verre est grand et plus large sera la surface que votre vin pourra couvrir ; et plus cette surface est grande, plus la quantité de composants volatiles présents dans le vin pouvant être libérés est importante.

Il faut également prendre en considération qu’un verre à vin ne devrait pas être rempli à plus d’un tier de la hauteur totale de son calice pour vous permettre de tourner correctement votre vin. Les calices sont conçus pour offrir une surface adéquate au type de vin qu’il doit contenir.

Les verres à vin rouge ont une superficie supérieure en comparaison aux autres types de verres afin d’opérer à une meilleure oxygénation du vin. En effet, les verres à vin blanc ont une surface inférieure aux verres à vin rouge et les verres à champagne ou vin pétillant ont une toute petite contenance pour permettre de conserver les bulles de la boisson.

  • Le bord :

Le bord du verre, que les professionnels appellent « buvant » est la partie depuis laquelle le vin entre en contact avec la bouche de la personne qui le déguste. Plus le bord du verre est subtil et plus la transition entre le verre et la langue, puis le palais sera harmonieuse. De cette manière, vous pourrez déguster le vin et vous concentrer sur la perception de tous les arômes de la boisson plutôt que d’être distrait par la sensation du verre sur vos lèvres.

Les différents types de verres à vin :

Voici comment choisir le verre à vin adapté au type de vin que vous souhaitez boire, de l’apéritif au dessert.

  • Les verres à vin rouge :

verres-a-vin-rouge

Un bon vin rouge doit être en mesure de respirer, car son bouquet est souvent complexe et qu’il a besoin d’espace pour être en contact avec une quantité suffisante d’oxygène afin d’exprimer au mieux tous ses arômes.

C’est pour cette raison que les verres à vin rouge se caractérisent par un calice arrondi et volumineux ainsi que par une ouverture se resserrant légèrement vers le haut. Ces verres sont donc capables d’exalter les arômes les plus intenses et les plus caractéristiques de ce type de vin.

Il y a eu pléthore de verres à vin rouge conçus avec les années. En règle générale, ils prennent le nom du type de vin qu’ils doivent contenir et pour lequel ils ont été créés afin de mettre en évidence leur fragrance spécifique.

Voici une liste non-exhaustive de vins rouges : le Beaujolais, le Bordeaux, le vin de Bourgogne, le Cabernet, le Zinfadel, le Pinot noir, le vin rouge de table et bien d’autres encore…

  • Les verres à vin blanc :

verres-a-vin-blanc

Les verres à vin blanc ont une forme plus étroite et effilée que les verres à vin rouge. Leur pied est également plus long, ce qui est très pratique si l’on souhaite éviter que le vin ne se réchauffe trop vite, puisque nous vous le rappelons, un vin blanc se sert frais.

Le vin blanc ne nécessite pas d’oxygénation comme son congénère rouge, et c’est pour cette raison que les verres spécifiques à vin blanc ont une contenance plus faible. Et pour empêcher que le vin banc ne se réchauffe trop vite, il faut lui appliquer la règle qui précise que moins vous en verserez et moins vite il se réchauffera, car vous le boirez plus vite. C’est pour cette raison que le vin blanc est servi en plusieurs petites quantités.

Voilà une liste de quelques vins blancs adaptés à ce type de verres : le Chardonnay, le Sauvignon, le Riesling, etc.

  • Les verres à vin rosé :

verres-a-vin-rose

Les verres à vin rosé sont de grandeur moyenne. En effet, ces vins n’ont pas besoin d’être oxygénés. En général, les verres à rosé sont plus hauts et plus minces que les verres à vin rouge, avec une ouverture qui s’amincit vers le bord pour permettre aux arômes (légers et fruités pour la majeure partie des vins rosés) de se libérer directement sur le palais.

  • Les flûtes à vins pétillants :

flutes-a-vins-petillants

Il reste tout à fait possible d’utiliser un verre à vin blanc pour boire un vin pétillant, mais, admettons-le, il n’y a rien de tel que de boire son champagne dans une flûte dédiée lors d’une soirée festive entre amis ou en famille. Les verres à vin pétillant arborent une coupe longue, très fine et élégante. Votre flûte à mousseux doit également posséder une incision à sa base pour permettre la formation des bulles. Ce phénomène s’appelle la nucléation.

  • Les verres à vin sucré :

verres-a-vin-sucre

En règle générale, il s’agit de vins à accorder avec un dessert, car leur taux d’alcool et leur pourcentage de sucre sont assez élevés.

Très souvent, les verres à vins réservés pour le dessert sont plus petits en raison de la teneur élevée en alcool de ce type de vins. Ces verres permettent à la boisson de se diriger naturellement vers la partie postérieure de la bouche pour permettre d’apprécier pleinement tous les arômes et la touche sucrée de ces vins.

Voici certains des vins destinés aux desserts que vous pourrez servir dans ce type de verre : le Porto, le vin de Madère, le Sherry, le Marsala, les vins de paille très liquoreux tels que le Zibibbo ou le vin de Pantelleria.

Verres en verre ou verre en cristal ?

Transparent comme le cristal. Cette expression populaire indique déjà l’une des caractéristiques principales de ce prestigieux matériau de verrerie. En effet, le cristal est un type de verre qui possède des caractéristiques distinctives : brillance, transparence, souplesse, ainsi qu’un son très particulier. Tout cristal est un verre, mais tous les verres ne sont pas du cristal.

La différence fondamentale qu’il y a entre le verre et le cristal est que ce dernier contient de l’oxyde de plomb. Il se compose d’une fusion à haute température de composants chimiques, et c’est grâce au plomb que le cristal est si transparent, car il possède une réfraction plus importante. C’est également pour cette raison que le son qui en échappe est plus « cristallin ».

Toutefois, selon la loi, on ne peut dénommer un cristal comme tel que si son pourcentage en plomb est supérieur à 24 %. La contenance en plomb du cristal l’assouplit, ce qui le rend plus aisé à tailler et à inciser.

De nos jours, en revanche, la cristallerie fine est généralement exempte de plomb, car cet élément a été jugé dangereux, toxique et potentiellement nocif même si, combiné au silicium (l’élément de base du verre), il ne semble pas libérer de molécules.

Le cristal sans plomb est composé de carbonate de baryum, de zinc et d’oxydes de titane, qui permettent de remplacer sa traditionnelle contenance en plomb. Les verres en cristal non plombé possèdent toutefois des propriétés similaires aux verres en cristal plombé : ils conservent la température du vin et en accentue les arômes et les saveurs. Ces verres possèdent un indice de réfraction identique aux verres en cristal plombé, mais ils sont plus légers.

  • Le cristal :

Un verre à vin en cristal peut être filé de manière très subtile afin de créer un bord extrêmement fin. Cela produit un flux de boisson plus uniforme sur la langue, car il ne possède pas un bord trop épais à l’instar des verres fabriqués en verre. Naturellement plus cher que le verre, le cristal est un matériau très fragile et poreux qui nécessite donc d’être lavé à la main. Nous vous conseillons également d’utiliser le côté jaune de l’éponge ou une lavette pour les laver pour ne pas les rayer. Utilisez également un chiffon propre pour les essuyer, afin de ne laisser aucune trace de doigt.

  • Le verre :

Matériau typique des verres d’eau, le verre est plus résistant que le cristal et possède une probabilité d’éclatement plus faible. Il s’agit d’un matériau qui n’est pas poreux et qui peut donc être passé au lave-vaisselle. D’autre part, il est moins cher que le cristal.

Tuto vin / Quel verre pour quel vin ? | Le Petit Ballon

Conclusion :

À moins que vous ne soyez un grand expert du « bon boire » et que vous sachiez apprécier les caractéristiques de chaque vin à verser dans un type de verre bien précis, il vous est totalement possible d’orienter vos achats de verres à quelques-uns des verres cités ci-dessus.

Ainsi, pour déguster un bon verre de vin rouge, vous pourrez apprécier la simplicité d’un verre à vin rouge (que l’on nomme bien souvent verre ballon), tandis que pour un vin rosé, par exemple, il vous faudra un verre arborant un calice d’une taille située entre celle du verre à vin rouge et celle du verre à vin blanc.

Concernant les vins pétillants, qu’ils soient secs ou plus sucrés, le mieux reste d’opter pour une flûte.

Le choix idéal du verre selon le type de vin permettra d’exalter tout le goût de la boisson. Assurez-vous de maîtriser également l’art de servir le vin (oui, car c’est un art !) et de le verser correctement afin de créer une expérience de dégustation parfaite pour vos invités.

Nous vous rappelons que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé.