Difference-entre-le-whisky-et-le-bourbon.

On parle souvent indifféremment du whisky et du bourbon, sans faire la bonne distinction entre les deux liqueurs. Pourtant, leurs différences ne sont pas uniquement liés à un facteur géographique, car l’un est produit en Écosse et l’autre en Amérique. En fait, si tous les bourbons sont des whiskies, tous les whiskies ne sont pas des bourbons.

Il y a une liste de règles imposées par le législateur pour établir quelle est la différence entre le whisky et le bourbon, mais voyons ensemble comment l’un et l’autre se caractérisent.

Qu’est-ce que le whisky?

verre-a-whisky

Imaginez que vous êtes dans un magasin de liqueurs et que vous vous retrouvez devant deux bouteilles de whisky, ou plutôt, une est du bourbon. Vous êtes-vous déjà demandé quelle était la différence?

Le point important est de savoir comment faire du whisky. Le whisky est distillé à partir d’un mélange fermenté de céréales, généralement du maïs, de l’orge, du seigle et du blé – ce mélange est ce que les distillateurs appellent un mash bill. Selon le rapport des céréales, le mash bill fait partie de la façon dont le liquide résultant est classé comme du whisky ou du bourbon.

Qu’est-ce que le bourbon?

Pour qu’un whisky américain soit appelé bourbon, selon la réglementation, il doit avoir un mash bill contenant au moins 51% de maïs. Sur la base de la formulation de la partie restante, c’est-à-dire s’il s’agit de blé ou de seigle, nous aurons du blé bourbon (généralement plus doux et plus suave) ou du seigle bourbon (un goût plus épicé). Le moût doit également être distillé jusqu’à un maximum de 80 degrés, puis il doit être placé dans le fût à un degré maximum de 62,5 ou même moins.

À ce moment, le processus de vieillissement en fût commence. Selon la loi, le bourbon doit être vieilli dans un fût de chêne blanc carbonisé, qui doit être absolument neuf. Cette clause a posé des problèmes à un grand nombre des principaux distillateurs pendant le boom du bourbon des 10 dernières années: ils ont souvent dû faire face à une pénurie de barriques neuves en raison de l’augmentation inattendue de la demande.

Le dernier critère pour étiqueter une liqueur «bourbon» est qu’elle doit être fabriquée aux États-Unis. Une grande partie du bourbon que nous achetons provient du Kentucky.

Quelles sont les principales différences entre le bourbon et le whisky?

Si vous ne buvez pas frequemment des liqueurs et que vous choisissez un distillat de céréales sans trop réfléchir, la différence entre le bourbon et un blended scotch whisky pourrait ne pas vous paraître si évidente. Après tout, le bourbon et le whisky écossais sont des liquides bruns qui ont à peu près le même aspect. Et pour augmenter la confusion possible, si vous appeliez le bourbon que vous buvez « whisky », ce ne serait pas une erreur.

En fait, un bourbon est un type de whisky, tout comme le champagne est un type de vin. Donc, tout le bourbon est du whisky, mais tout le whisky n’est pas du bourbon. Alors, en quoi consiste la vraie différence?

  • Le bourbon est produit avec au moins 51% de maïs

verre-de-bourbon

 Ce qui distingue le bourbon des autres whiskies, c’est la façon dont il est produit et vieilli. Tout le whisky est une liqueur obtenue à partir de céréales fermentées puis vieillie en fûts. Mais le type de grain et le type de fûts déterminent la variété de whisky.

Selon l’American Bourbon Association, pour être classée comme un whisky bourbon, une liqueur doit être distillée à partir d’un mélange de grains formulé avec au moins 51% de maïs. Ce maïs donne au bourbon sa saveur sucrée typique.

  • Le bourbon est vieilli en fûts neufs de chêne carbonisé

 Une autre différence importante réside dans le processus de fabrication des deux liqueurs. Le bourbon doit en effet être vieilli en fûts neufs de chêne carbonisé et ne peut contenir ni additifs ni colorants.

Les autres whiskies par contre, peuvent être mis dans des fûts précédemment utilisés pour vieillir d’autres liqueurs, et ne doivent pas nécessairement être des fûts de whisky: des fûts de porto, de sherry et de rhum sont utilisés dans le processus de vieillissement des whiskies non bourbon. Pour être désignée «whisky pur bourbon», la liqueur doit être vieillie en fûts neufs de chêne carbonisé pendant au moins deux ans.

  • Le bourbon doit avoir certaines normes ABV

Lorsque le bourbon est mis en fût, il doit également atteindre un certain degré  ou teneur en alcool dans la liqueur. Le moût doit être distillé à 80% d’alcool en volume et vieilli en fûts jusqu’à ce qu’il dépasse un niveau de 62,5% d’alcool en volume. Avant la mise en bouteille, le bourbon est filtré et dilué à pas moins de 40% d’alcool en volume. D’autres whiskies ont des normes ABV différentes pour le culbutage et la distillation.

  • Il n’est pas nécessaire qu’il arrive du Kentucky (mais probablement oui)

Vous avez peut-être entendu dire que pour être un bourbon, le whisky doit provenir du Kentucky. Ce n’est pas tout à fait vrai: le bourbon peut être produit en dehors de cet État. Mais pour s’appeler « Kentucky bourbon », la liqueur doit être distillée et vieillie dans le Kentucky.

Le nom «bourbon» dérive également de l’ancien Bourbon, l’actuel Bourbon County, Kentucky. La plupart du bourbon est fabriqué dans le Kentucky, mais pas tout, il est donc devenu synonyme de liqueur bourbon, tout comme la région Champagne en France est synonyme de champagne, bien que le vin mousseux soit fabriqué ailleurs  en utilisant des méthodes similaires.

Donc, la prochaine fois que vous commandez un bourbon, vous savez que ce que vous aurez dans votre verre n’est pas seulement un whisky, mais un type de whisky spécifique (et délicieux).

Conseils de dégustations de whisky, bourbon, scotch et autres

Conclusion

Les termes «whisky» et «bourbon» sont souvent utilisés sans distinction. Pourtant, entre les deux liqueurs, il existe des différences qui permettent de les identifier avec précision. Si vous voulez les connaître, jetez un œil à cet article: vous apprendrez ainsi à les reconnaître pour montrer vos compétnces en véritable connaisseur lors du prochain verre avec vos amis!

Questions fréquentes

🥃 Pourquoi le bourbon s’appelle-t-il ainsi?

On dit que le nom de Bourbon vient du «Bourbon County» dans le Kentucky, où la grande majorité de cette liqueur était produite à l’origine. Le comté doit son nom à la famille royale française « Bourbon », et a été appelé ainsi en signe de gratitude au gouvernement français pour son aide pendant la révolution américaine.

Voulant partager le bourbon qu’ils fabriquaient avec d’autres états, les premiers distillateurs envoyèrent leurs barriques sous le nom de « Bourbon County Whiskey » ou « Old Bourbon County Whisky ». Le mot fut ensuite utilisé pour identifier le bourbon de haute qualité.

🥃 Quelle est la différence  entre  le whisky et le whiskey?

Attention à ne pas vous ridiculiser: l’américain est tout du whiskey, le mot whisky n’est utilisé que pour le Scotch, qu’il s’agisse d’un single malt whisky ou d’un blended whisky . Tout au plus il peut être utilisé en référence aux distillats japonais. Ce n’est pas seulement une question de sémantique, mais de provenance.

🥃 Le bourbon peut-il être produit en dehors des États-Unis?

Non, les normes fédérales qui réglementent l’identité du bourbon imposent qu’il s’agit d’un « produit distinctif des États-Unis » et que le mot « bourbon » ne doit pas être utilisé pour décrire n’importe quel whiskey ou distillat à base de whiskey non fabriqué aux États-Unis.

🥃 Le bourbon doit-il être fabriqué au Kentucky?

Bourbon est si intrinsèquement lié à «l’Etat du bluegrass» qu’il est facile de penser que cette liqueur y est exclusivement produite. De plus, selon la Kentucky Distillers ‘Association, 95% de l’approvisionnement mondial provient du Kentucky. La réalité, cependant, est qu’il peut être fabriqué n’importe où en Amérique et que de nouveaux distillateurs de bourbon et de nouvelles marques de whiskey surgissent sans cesse partout dans le pays.